Wisdom of Life

La mort peut-elle être joyeuse : réunion à Nancy

Lundi 13 novembre, la JEC Nancy se réunissait pour aborder le thème « La mort peut-elle être joyeuse ? ». Ayant l’habitude de se réunir au bar des Artistes bien connu des étudiants nancéens, nous nous sommes cette fois ci retrouvés chez l’un des membres de la JEC où nous avons pu, à l’issue de la réunion, partager un moment convivial autour d’une raclette.

Après un loto des présentations avec les douze participants présents dont une Allemande en Erasmus, c’est l’heure d’introduire notre thème, loin d’être évident soit dit en passant…

Un temps spirituel est tout d’abord proposé pour rendre hommage aux victimes des attentats en France et ailleurs dans le monde, avec une prière suivie d’un temps de silence.

La réunion s’est poursuivie avec un « post-it language » où chacun a pu écrire 3 idées qu’il associe à la mort. Nous avons pu voir que la mort était certes « une épreuve, un deuil, une souffrance, un tabou » mais aussi synonyme de « résurrection, étape, éternité, espérance, retrouvailles en famille, fou-rires et partages, renouveau nécessaire à la vie ». Enfin, la « délivrance » de la mort, pour certains, soulève la question de l’euthanasie.

Des photos nous ont également servi de support : elles illustraient diverses manières de célébrer la mort dans le monde telles que la fête des morts au Guatemala, les pleureuses payées pour honorer le défunt au Togo, les corps plongés dans le Gange en Inde avant d’être brûlés pour libérer l’âme du corps. D’autres images montraient différentes formes de cercueils : très simples comme chez nous ou en rapport avec la personnalité ou la passion du défunt. Et oui, un cercueil en forme de caméra, ça existe !

Chacun est arrivé à cette réunion avec sa propre idée liée à la question posée. Les discussions ont permis de faire évoluer nos différentes positions. Enfin, un dernier tour de parole, pour que chacun puisse s’exprimer, nous a permis de faire une petite synthèse.

En conclusion, ce sujet nous a fait réfléchir au monde de demain et à ce que nous voudrions laisser après notre mort, car oui, c’est certain, un jour il faudra bien passer la main !

 

Manon SIAUD, Responsable de la JEC Nancy

About Author: Thomas

Tous droits réservés © 2017 Conception Jean-Rémy