Wisdom of Life

Découverte du Bonheur National Brut à la Zone d’Action Climat !

Véritable lieu d’information sur la question du dérèglement climatique mêlant projections, débats et expositions artistiques, La Zone d’Action pour le Climat (ZAC) a ouvert ses portes du 7 au 11 décembre 2015. Son but était de « faire converger les réseaux militants du monde entier, les artistes mais également les non initiés ».

Le CCFD Terre-Solidaire Rhône-Alpes, notre partenaire, était également au rendez- vous. Lors d’un atelier, ce dernier a voulu faire part de son voyage d’étude ayant eu lieu du 1er au 13 novembre 2015 à l’occasion de la conférence internationale sur le Bonheur National Brut au Bhoutan. Un témoignage enrichissant qui apporte un modèle de développement tout à fait inédit. En voici un bref compte-rendu.

Le Bhoutan, autrement appelé Royaume du Bhoutan, est un pays d’Asie du Sud, situé à l’est de la chaîne de l’Himalaya et enclavé entre l’Inde et la Chine.jecfrance

Il est le seul pays à poursuivre un concept basé sur un indicateur unique et profond : le Bonheur National Brut.

Qu’est ce que le Bonheur National Brut ?

A l’instar du PIB ou du PNB, Le Bonheur National Brut (BNB) est un nouvel indicateur de richesses basé sur quatre piliers fondamentaux : le développement économique responsable et durable, la protection de l’environnement, la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise et la bonne gouvernance. Ces quatre piliers se subdivisent eux-mêmes en neuf domaines d’application.

PILIERS FONDAMENTAUX DOMAINES

 

Développement économique responsable et durable


– Niveau de vie- Santé

– Education


Protection de l’environnement


– Diversité écologique et Résilience


 

Conservation et la Promotion de la culture

 


– Utilisation du temps- Bien-être psychologique

– Vitalité de la Communauté

– Diversité Culturelle et Résilience


Bonne gouvernance


– Participations politiques

Les principes communs au BNB et au Bouddhisme

Profondément marqué par le bouddhisme tibétain, le Bhoutan laisse une grande place à la spiritualité. En effet, chaque maison bhoutanaise dispose d’un lieu consacré, un autel, lieu d’offrandes et de méditation.

 atelier boutan 1

De plus, des prières disposées sur un fil tendu sont dressées par les moines à plus de 15 mètres de hauteur dans des endroits exposés (cf. photo ci-contre). Emportées par le vent, les prières se détachent du fil et finissent par se réaliser.

Le but poursuivi est que le bien-être spirituel se ressente et se manifeste physiquement dans la vie de chaque citoyen. Il y a une véritable recherche du bonheur profond, le besoin de supprimer la souffrance. C’est ainsi que le Bonheur National Brut et le Bouddhisme se recoupent. Les principes communs à ces derniers sont également l’interdépendance entre les êtres humains et les autres êtres vivants (plantes, etc.). Il s’agira pour chacun de faire parti d’un tout et non de se retrouver dans un lien d’exploitation et de profit de masse vis-à-vis de la nature. Le contentement de ce que l’on a déjà et la sagesse notamment sont également des valeurs qui sont implantées, dès le bas âge, dans l’éducation des enfants.

Un défi commun : l’élargissement de cette proposition à la société entière

boutan 3 Boutan 4

D’un point de vue moral, le défi sera de véhiculé un nouveau mode de vie. Le travail de l’agriculture, le respect des bienfaits de la Terre-Mère, le savoir du bien-manger sont des notions qui devront être ré-inculquées afin de diminuer le taux de pollution mais aussi pour éviter le gaspillage et une trop forte exploitation de la nature. Survivre au modèle de développement écrasant de la mondialisation est plus que jamais nécessaire. Il s’agit de passer du vivre mieux au vivre bien (le paradigme des peuples indigènes).

Mais le plus grand défi se trouve surtout au niveau technique. Le Bhoutan est un pays « pauvre » de 700 000 habitants. Faire appliquer un tel système dans un Etat géant comme la Chine paraît impossible. Certains experts se sont penchés sur la question et affirment que « mesurer la richesse d’un pays avec le seul PIB n’est plus possible. Cela a été utile juste après la Seconde Guerre Mondiale pour mesurer le redressement économique mais aujourd’hui ce n’est plus du tout adapté ».

Reconnaître l’environnement comme étant une partie inhérente de notre vie est donc primordial. Le bonheur n’est pas l’accumulation des richesses. Il faut un accès à la richesse pour tous qui ne fait pas de mal à notre planète. La COP 21 cherche à rétablir cet équilibre avant que l’humanité constate les conséquences irréversibles du dérèglement climatique.

Britani Keto

About Author: Claire

Tous droits réservés © 2017 Conception Jean-Rémy