Wisdom of Life

L’entreprise TAE, un système qui dément la question ouvrière ?

Dans le cadre de la mission civique nous avons visité une entreprise novatrice, ou du moins différente, nommée TAE. Alors qu’une crise sur la question ouvrière est actuellement visible en France, cette entreprise tire son épingle du jeu. Après une visite sur son lieu d’implantation, on constate que travail et solidarité peuvent être conciliés. En effet, l’entreprise est spacieuse et bien aménagée. Chaque membre du personnel peut y circuler comme bon lui semble, en accomplissant son travail au profit de l’entreprise. On ne peut donc pas parler de tâche ou de devoir. Les relations entre « patron » et « employés » s’apparentent plus à des liens d’amitié plutôt qu’une simple relation coopérative. Est-ce une piste vers la solution de la question ouvrière ou bien un archaïsme à régénérer ?
L’origine de l’entreprise

L’entreprise TAE (travailler / apprendre / ensemble) est le résultat d’un projet pilote de l’association ATD Quart Monde fondée par le père Joseph Wresinski en 1957 dont le but serait de contribuer à bâtir une société ou chacun sera respecté et y aura sa place. Mettre en avant les valeurs humaines telles que le respect des autres, la solidarité, et l’entraide entre salariés étaient les aspects à y faire attention.

Son fonctionnement actuel

Installée depuis 10 ans à Noisy-le-Grand, l’entreprise emploie 20 salariés spécialisés dans trois secteurs d’activités qui sont le reconditionnement et la vente de matériel informatique, l’entretien et rénovation de bâtiments, et le nettoyage de locaux. Elle accueille un bon nombre de salariés issus de milieux différents en leur proposant un contrat à durée indéterminée, ce qui assure une certaine stabilité chez des personnes ayant connues des difficultés. Cette nouvelle manière de procéder ne peut être que bénéfique pour ces personnes car il y a un système de polyvalence qui permet une diversification des tâches et qui par conséquent leur permet de ne pas tomber dans la routine. Il existe très peu d’entreprise qui aspire à ce genre de méthode qui pourtant pourrait être plus appréciée des salariés.

Ce qu’il faudra retenir

Le point fort surtout, c’est que tout le monde est « sur le même piédestal », il n’y a pas de différences entre salariés. C’est un fondement de l’entreprise. Ce qu’il faudra alors retenir c’est que chacun apporte son savoir et apprend des autres également.Et pour vous, sachez que TAE recrute aussi, offre des possibilités de stages, et se fait disponible pour toutes informations complémentaires. Alors n’hésitez pas !

                                                                                                                                                                 Deux jeunes en service civique à Paris

Plus d’info sur : http://ecosolidaire.org

source photo  http://www.atd-quartmonde.org/Creer-de-la-richesse-economique.html

About Author: Claire

Tous droits réservés © 2017 Conception Jean-Rémy